18 octobre 2009

Y'a pas que la bite ...

Non, il y a aussi les COUILLES.

Anatomiquement parlant, les couilles plus communément appelées les bourses, les burnes, les baloches ou encore les sacs a foutre (je vous parlerai surement un jour du foutre plus connu sous le nom de sperm) sont des réservoirs dans lesquels sont entreposés les spermatozoides et qui se vident lors d'un orgasme.

Ces petites ou grosses (la nature en à varié la taille selon les individus) poches qui pendouillent, plus ou moins selon l'étirement de la peau, sous la bite (pour ceux qui ne savent pas ce qu'est une bite, voir l'un des posts antérieurs à celui-ci) sont d'une sensibilité extrême (si vous êtes agressé par un individu de sexe male, frappez fort cet endroit précis et vous aurez le temps de ramasser vos affaires et de fuir avant qu'il arrête de se tordre de douleur) et se révèlent une source de grand plaisir lorsqu'une langue experte vient à les chatouiller.

Désolé pour vous mesdames que la nature à omis de vous pourvoir de ces attributs, même si pour les lectrices qui sont hétéros, je vous recommande de noter ce détail au cas où l'envie vous prendrait de donner un plaisir particulier à votre compagnon.

Ces quelques informations pratiques ayant été développées sufisament, venant au sens figuré, objet réel de cette chronique.

Lorsque l'on aborde le sens figuré, ces dames se révèlent redoutables et prouvent bien souvent qu'elles ont des COUILLES. Et mon expérience plus qu'éprouvée, me ferait même dire qu'elles ont plus de COUILLES que les mecs.

Dommage qu'on ne puisse pas s'amuser (sexuellement parlant bien sur) avec ces couilles là.

Tout ça pour dire que d'un point de vue général et sans véritablement faire de généralité ni balancer un à priori, fort peu de mec ont vraiment des COUILLES.

Et il semblerait que dans la population gay, les mecs couillus se fassent plus que rare.

Mais quel est donc le rapport avec notre thématique des sites de rencontres me direz-vous ?

Nous y arrivons.

Les comportements de mes congénères sexuellement attirés comme moi vers les mâles, sont de flagrantes preuves de ce triste constat.

Combien de ceux avec lesquels j'ai eu des contacts (virtuels seulement) se baricadent derrière leur écran de PC bien au chaud dans leur chaumière et ne font que réver ?

Ces spécialistes du camouflage sont appelés (dans les profils) par ceux qui se disent avoir des couilles des "mythos" et bien souvent les profils regorgent d'expression du genre "out les mythos".

Il n'empêche que ces couillus ne sont pas plus couillus qu'un galet sur la plage.

Entre ceux qui n'ont pas les couilles de dire simplement "je ne suis pas intéressé" ou ceux qui te banisse de leur MSN sans prévenir, ceux qui ont toujours milles excuses bidons pour ne pas organiser un rendez-vous, ceux qui posent des lapins ou ceux qui annulent (pour t'éviter de te déplacer pour rien - ceux là ont un minimum d'éducation), je me vois dans l'obligation de constater qu'effectivement, il n'ont de couillus que l'image qu'ils se complaisent à vouloir croire d'eux-même.

Mais j'attribuerai la palme du manque de couilles, à ceux qui poussent plus loin l'expérience et qui te laisse croire que le bonheur est à portée de main et qui n'ont pas les couilles d'amuser leur incapacité à s'engager.

Merde, les mecs ressaisissez-vous !

Y'a pas de mal à ne pas être prêt à s'engager dans une relation de longue durée, mais DITES-LE et assumez votre envie d'enchaîner les plans cul.

N'allez pas chercher le prince charmant quand vous n'en êtes encore qu'au stade, je veux être recordman du nombre de bites sucées.

La nature nous a filer des couilles alors servez-vous en au propre comme au figuré.

Posté par phoenixdu92 à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Y'a pas que la bite ...

Nouveau commentaire