12 octobre 2009

Le néant pour slogan.

C'est la devise qui semble être le fer de lance de bien des gays qui grouillent dans la glauquitude (oui je fais des néologismes ! et alors ?) des sites de rencontre gay.

Pourquoi un tel constat ?

Il suffit de regarder les profils pour constater qu'il apparaît que la ségrégation anti-gay commence dès le plus jeune âge, puisque bon nombre d'entre-eux n'ont visiblement jamais appris à écrire. Les gays ne sont-ils pas admis dans les écoles publiques ?

Remarquez pour éviter de montrer sa nullitude (oui encore un néologisme), il n'y a rien de mieux que de ne rien dire.

La majorité n'arrive qu'à sélectionner des réponses dans des listes déjà établies et qui se limitent à annoncer leur âge, taille, poids, taille de la bite (on y revient ! oui, mais on aime ça !) et autres renseignements basiques, qui dans bien des cas, ne sont même pas complétés.

Il y a pourtant des zones de texte libre, qui permettent de laisser transparaître sa personnalité par le biais d'un texte personnel. Mais peut être le gay n'a-t-il pas de personnalité ?

Y'en a même qui annonce la couleur en écrivant (oui, ils connaissent quelques mots), "rien à dire ici car personne ne lit les profils". Ben si y'en a qui les lisent !

Bref, au milieu de ces navrants profils vides de toute information "intéressante", on découvre parfois de véritables bijoux. Des textes touchants, émouvants, poétiques même.

On y découvre aussi des langages incompréhensibles limite des codes secrets composés d'abréviations et de signes en tout genre.

Si Molière voyait ça il se retournerait dans sa tombe.

J'ai faillit oublié de préciser que par principe le gay est bogosse !

Si, si, je vous assure, dans tous les profils ou presque on retrouve la mention "bogosse cherche ...".

Le problème c'est que les bogosses ne mettent pas tous leurs photos.

Y'en a c'est vrai ils sont canons (miam miam), d'autres faudrait qu'ils envisagent de réviser leur vocabulaire (si je mettais sur mon profil "bogosse cherche le mec de sa vie" ça le ferait, mais pas longtemps, faut arrêter de se la jouer), et puis y'a les fantômes sans photos et là c'est am stram gram ...

Quand tu discute avec les fantômes, bien souvent il n'ont ni msn, ni aucun moyen de te montrer leur belle gueule de bogosse (que tout le monde y tombe raide dingue rien qu'a les apercevoir), en gros si tu veux voir le mec le plus canon de la galaxie t'as qu'à te déplacer et le rencontrer.

Et les photos sur les profils, ça aussi c'est intéressant pour décortiquer les personnalités.

Y'a ceux qui n'ont qu'un torse (certes souvent très alléchant) ou qui n'ont qu'une bite (en général la king size de l'appendice est mis en valeur par la présence d'un référentiel permettant d'en apprécier l'exceptionnel longueur).

Y'a aussi ceux qui n'ont qu'un cul (plus ou moins poilu, plus ou moins flasque, y'en a aussi des très jolis bien rebondis sur lesquels on ne se ferait pas prier pour foncer).

Doit-on en conclure que par principe le gay, n'est qu'un morceau de chair baiseur ou à baiser ?

Si d'aventure des anti-homos se promenaient sur les profils ils auraient de quoi vilipender encore plus les gays.

Et encore, nous n'avons pas abordé les "pratiques" indiqués sur les profils.

Ah ! ça a de l'imagination un gay ! Ca invente de ces jeux !

Entre ceux qui rèvent de se faire déformer le cul par un poteau télégraphique et ceux qui n'ont pour ambition que de servir de tapis de sol sur lequel on saute à pieds joints et on essuie ses pieds (après avoir courageusement enduit ses semelles d'excréments canins en marchant sur les trottoir pour arriver jusqu'à chez eux), on trouve ceux qui attendent qu'une ribambelle de bites viennent sans interruption pendant des heures se succèder pour déposer leur semences, ou encore ceux qui veulent être traités comme des chiens (même le pire des chiens on pourrait pas le traiter comme eux envie d'être traiter).

Les profils seraient-ils un reflet de la société moderne ou juste de la "communauté" ?

Quoi qu'il en soit, je me sens un peu extra terrestre sur cette planète de bites déjantées.

Je vous rassure au milieu de toute cette décadence, on découvre parfois des personnalités formidables avec qui on développe une relation Humaine, mais y'a quand même du boulot pour les trouver.

Voilà un rapide aperçu de ce que l'on trouve sur les profils, si vous avez des informations complémentaires (j'en suis sur d'ailleurs ! je n'ai surement pas pensé à tout), ben restez pas dans vos coquilles indiquez les en commentaires.

Posté par phoenixdu92 à 13:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Le néant pour slogan.

    Honnêteté

    La plupart des sites gays sont extréments nauséabonds dans leurs questions. Que l'on demande le métier, les loisirs, etc... ok mais des détails sur notre anatomie et nos pratiques, hum un minimum de décence et de pudeur devraient être de mises. Si certains acceptent d'y répondre, d'autres non et j'en fais partie

    Posté par Volodia, 14 octobre 2009 à 20:33 | | Répondre
  • Honnêteté

    La plupart des sites gays sont extréments nauséabonds dans leurs questions. Que l'on demande le métier, les loisirs, etc... ok mais des détails sur notre anatomie et nos pratiques, hum un minimum de décence et de pudeur devraient être de mises. Si certains acceptent d'y répondre, d'autres non et j'en fais partie

    Posté par Volodia, 14 octobre 2009 à 20:33 | | Répondre
  • Je n'étais pas encore venue poster sur ton autre blog, c'est maintenant chose faite. Je ne pourrais pas donner mon avis sur les sites de rencontre gay mais sur les sites lesbiens ça je peux (si ça intéresse quelqu'un).
    Et bien, c'est tout aussi affligeant, on a les filles qui ne s'expriment qu'en langage texto (et ça me met direct en hypertension), celles qui se font passer pour ce qu'elles ne sont pas (physiquement parlant), celles qui te font croire qu'elles sont romantiques et cherchent la femme de leur vie alors qu'elles ne veulent qu'un plan cul...

    Dans toute cette masse, j'ai rencontré ma perle rare. Je l'ai légèrement harcelée lol mais c'est parce que j'avais flashé sur son profil, une telle sensibilité se dégageait d'elle que je n'ai pas pu résister.

    Posté par Sensitive, 06 novembre 2009 à 18:13 | | Répondre
Nouveau commentaire